h
London Office
Quick Contact

Maitre Laureen Spira – Avocat à la cour

Image Alt

Actualités

Qu'est-ce qu'une ordonnance pénale ? Quels sont les risques? Quels sont les recours ?  1. Qu'est ce qu'une ordonnance pénale ? L'ordonnance pénale est une procédure de jugement simplifié. C'est une procédure écrite et non contradictoire. Il n'y aura  donc pas d'audience et le prévenu ne sera pas entendu. Néanmoins, la décision aura la même force qu'un jugement. Une ordonnance pénale peut être contraventionnelle (excès de vitesse, conduite avec un taux d'alcoolémie compris entre 0,25 et 0,39mg/l d'air expiré?) ou délictuelle (conduite sans permis, conduite sous l'empire d'un état alcoolique?). 2. Quels sont les avantages de cette procédure ? L'ordonnance pénale a pour objectif de désengorger les

Début octobre 2011, il était annoncé l'implantation prochaine de 12 nouveaux radars feux rouges dans Paris. Leur lieu d'implantation ne sera pas communiqué. Comment fonctionne un radar feu rouge ? Le radar au feu rouge prend une photo si un véhicule franchit la première ligne, placée juste avant le feu de signalisation, alors que le feu est au rouge fixe. Dans un second temps, il sera pris un nouveau cliché au moment du franchissement de la seconde ligne placée quelques mètres après le feu de signalisation. C'est uniquement à cette occasion que l'infraction sera enregistrée. Quelles sont les sanctions prévues par la Loi pour l'inobservation d'un

Depuis la réforme du 15 mars 2011, le système du permis à points a été fortement modifié. Le système n'est pas plus simple, mais il peut-être plus avantageux à condition de bien le connaître. Comment récupérer les points de son permis de conduire ? La Reconstitution automatique - Vous n'avez perdu qu'un seul point : vous pourrez le récupérer automatiquement à la fin d'un délai de 6 mois, si vous n'avez aucun autre retrait de point pendant ce laps de temps. Attention, ce délai ne court pas à partir de la commission de l'infraction, mais à compter de la date où la réalité de l'infraction

Le 3 mai 2011, la Chambre sociale de la Cour de Cassation jugeait qu'un employeur pouvait licencier un salarié en raison de la suspension ou de l'annulation de son permis de conduire mais uniquement à certaines conditions. En effet, pour nombre de salariés, la perte du permis de conduire signifie l'arrêt de leur activité professionnelle. La Cour de Cassation a décidé de parer à la systématisation, en distinguant entre les infractions commises par le salarié pendant son activité professionnelle et celles commises en dehors de celle-ci. Dans l'hypothèse où les faits que l'employeur reproche à son salarié seraient commis pendant le temps

Dans un arrêt rendu au mois de juin 2011 à l'encontre d'un client du Cabinet, la Cour d'Appel de LYON prononçait la nullité d'une procédure pour des faits de conduite d'un véhicule après avoir fait usage de stupéfiants. Le prévenu était relaxé au motif que la prise de sang n'avait pas été effectuée dans un cadre En effet, les analyses sanguines effectuées sur un automobiliste, suite à un dépistage salivaire positif ou à un accident de la circulation, doivent respecter les dispositions du Code de Procédure Pénale, du Code de la Route et du Code de la Santé Publique. En l'espèce, Monsieur